Lectures d’été, pour préparer septembre

Voici quelques conseils personnels de lectures indispensables pour mieux comprendre le Moyen-Orient, et préparer le retour de la question palestinienne au coeur du débat dès septembre, aprés la période des révoltes arabes.

Bien sûr cette mini-liste n’est pas exhaustive, loin de là. Elle se réfère à des ouvrages récemment parus, ou particulièrement pertinents dans la période actuelle. Le monde arabe, l’Iran, Israël, et leurs tourments, ont inspiré une imposante quantité d’ouvrages historiques ou de fiction, dont la bibliographie complète reste à faire.  Et ce n’est certainement pas l’ambition de cette courte rubrique.  

Un excellent livre de George Antonius, The Arab Awakening. Son titre le rend trés actuel, mais il a été écrit en 1938. Et publié, à l’époque, par la Librairie du Liban. Il décrit les années clefs de la naissance des revendications nationalistes arabes, sous la domination de l’empire ottoman. Puis au moment de la Première Guerre Mondiale, et du dépeçage de l’Empire, les tractations lancées avec les Britanniques et les Français, vécues comme une première catastrophe par les Arabes.

Une lecture obligée, une formidable étude historique qui se lit comme un roman: A History of Israel, par Howard Sachar. Plus de 1000 pages d’un travail superbement documenté sur l’émergence du sionisme jusqu’à la période contemporaine de l’état hébreu. La naissance d’Israël, les guerres, les révolte, et les interrogations d’aujourd’hui, sont présentées avec une écriture nerveuse, qui fait de ce pan de notre histoire un récit passionnant.

Un autre de ces livres nécessaires pour comprendre le Moyen-Orient, et pour éviter les idées reçues et les préjugés: The Arabs, d’Eugene Rogan. Là aussi, le style enlevé, les portraits de héros arabes, les grands moment de l’histoire de ces peuples devenus nations, à la fois proches –par leur mitoyenneté avec notre monde–, et éloignés, –par la complexité de leur religion, de leurs traditions, et de leurs jeux politiques, facilite la lecture de cet ouvrage, le meilleur publié récemment sur la question.

Pour ceux dont la curiosité alimenterait le courage, il faut s’engager dans la lecture des 1000 pages de Ira Lapidus,   A History of Islamic Societies . C’est une oeuvre fondamentale, écrite en 1988, révisée et enrichie depuis plusieurs fois.  La dernière édition date de 2002, mais la nature fondamentalement historique de cette somme lui permet de traverser le temps sans perdre de sa valeur.  Le style est académique, mais la minutie de la description d’une réalité complexe qui s’est développée à travers les siècles sur plusieurs continents justifie une lecture attentive.

Un livre qu’il faut redécouvrir, de l’historien israélien Tom Segev, One Palestine, complete .  Une étude importante sur la manière dont les Britanniques ont conçu, à l’époque de leur mandat sur la Palestine, la création d’un foyer national juif, puis d’un état qui a vu le jour en 1948. Une contribution importante à la compréhension du problème palestinien aujourd’hui.

Une biographie indispensable, par l’un des maîtres du genre –si ce n’est LE maître, pour les grandes figures du monde arabe– Patrick Seale. Il retrace la vie du militant nationaliste arabe, et premier Premier ministre du Liban, Riad el Solh, The Struggle for Arab Independence.  L’ouvrage retrace de façon magistrale la vie de cet homme d’état né en 1894, et assassiné à Amman en 1951.  

(à suivre …) 

NB: toutes les contributions sont les bienvenues, en ces temps où l’ignorance est le pire des dangers …

Partagez !
  • Twitter
  • Facebook
  • Wikio FR
  • Scoopeo
  • StumbleUpon
  • del.icio.us
  • Yahoo! Buzz
  • email
  • PDF
  • Print

Exprimez vous!

*